le  8 novembre 2012.

J’ai quitté Dieppe comme on quitte une maison où les souvenirs rampent, une odeur de cuisine, un arbre qui nous cache, enfant, une main qui caresse.

Je me souviens d’être arrivé sur le port pour la première fois en mars 2000, et du sentiment exact de me sentir chez moi, là à l’autre bout de la France.
Soutenu par le théâtre, la ville est devenu mon lieu de travail, une résidence.

Je n’ai pas habité Dieppe pour que tout cela soit intact à chaque fois:

Je me souviens d’un matin de mars, après une nuit de tournage à la maternité, épuisé par les nuits enchaînées.
Je me souviens de la mer, blanche comme le lait, violente et brillante sous une lumière en feu, ce souvenir là d’être cueilli comme on l’est dans un sommeil d’été l’après midi.
L’hiver.
Au bout de la jetée, ils pêchaient le hareng, il était tôt et c’était beau.
La même jetée, la nuit, une tempête, et glissant vers le large pour mieux accompagner les ferrys pour ailleurs.

Je me souviens des gens, de l’humilité toujours, de la rudesse souvent, de la mélancolie aussi, Dieppe c’est le nord.
Je me souviens d’un ciel de cerf volant, de la falaise au loin.
Je me souviens des quartiers populaires, banlieues de campagne.(50M3)
Je pense à vous Raymonde, au tournage des “portraits dansés”.

Je pense à vous Maurice, aux morts de Dieppe.

J’ai malaxé Dieppe, en est fait sœur.

Là, la danse, partout.

Je me souviens de ta voix mince Mylène, du témoignage poignant qui me saisît. C’était le tournage d'”EAUX FORTES EN HLM”.

À toi, lumineuse et modeste, Marie Claire, aide soignante  de la nuit.

Là, le bateau de pêche, scène de ma MYTHOLOGIE.
Là, le Château-Michel (SAISON 4), Aude…

J’ai arpenté en aimant la ville.
10 années d’amour. Dieppe, DEEP.

Je suis parti vivre à Bordeaux pour évacuer les images et mieux les partager (ENVAHI, solo synthèse du vaste projet RETOUR SUR L’ÉLAN, ce mois ci en ligne). Bordeaux lumière miel sur cette tranche de vie.

Je retrouve Paris, me pose, bien, ouvert à de nombreux décors, les visages et les corps en mouvement.
Romano Bottinelli.